MONNAIES FRANÇAISES

GRADER OU PAS

En France, il existe quatre états de conservation, TB, TTB, SUP et FDC et des " nomenclatures " supplémentaires + et - , c'est-à-dire qu’une pièce peut être décrite par SUP à FDC (par les " anciens " experts) ou peut être SUP+ ou FDC- , en fait il n’y a pas de règles strictes ou standard (la première nomenclature est cependant la correcte). L’état SUP à FDC est connu sous le grade de SPL, mais ce grade n’existe pas dans le standard d’origine. En fait, ce type d’évaluation n’est pas assez précis et reste compliqué pour le commun des collectionneurs en France.

Depuis de nombreuses années, les numismates américains ont résolus " correctement " le problème en faisant appel à des experts en " évaluation d’état de conservation " d’une monnaie ou plus simplement " grading ". Deux maisons de grading sont reconnues mondialement, NGC (Numismatic Group Coin) et PCGS (Professional Coin Grading Service); quand vous soumettez vos monnaies à l’une de ces maisons, celles-ci vont " évaluer " l’état de conservation de vos pièces et leur assigner une valeur entre 1 et 70, 70 étant une monnaie à l’état de frappe et parfaite (cette qualité n’existe que pour les frappes très récentes pour collectionneurs).

Quelle est l’échelle de correspondance haute entre le système français et le système américain ?

Etats de conservation des monnaies – Correspondance grade français - grade américain
TTB – Très très beau XF40 – AU54
SUP – Superbe AU55 – MS62
SPL – Splendide MS63- MS64
FDC – Fleur de coin MS65 – MS70

 

Comparaison des deux systèmes de l’état de conservation SUP

Selon le tableau précèdent, le SUP français commence au grade AU55 (About Uncirculated 55) et fini au grade MS62 (Mint State 62 – Etat de Frappe 62).

Ce que nous pouvons en déduire de cette correspondance est que le système français englobe sous un seul état de conservation SUP plusieurs " qualités " et il est donc moins précis ou rigoureux que le système américain. On remarque que le SUP français correspond à huit valeurs différentes ou grades (55, 56, 57,…. 62) américain et donc huit états différents d’usure.

Sachant que la cote d’une monnaie dans le catalogue le Franc ou le Gadoury varie facilement du simple au double en passant de AU55 à MS62, on se rend compte que le grade est très important lors de l’achat d’une pièce, car le prix n’est pas du tout le même.  

Conclusion : Quand vous achetez une monnaie à un professionnel, un particulier, lors d’un salon…… quel SUP achetez-vous ?

Réflexion sur l’état de conservation SUP

Voici plusieurs définitions partielles trouvées sur internet de l’état superbe :

  • Pièce qui a très peu circulée.
  • Pièce dont l’usure est très faible.
  • La pièce est très belle.
  • Il y a une infime usure sur les points les plus hauts.

Pensez-vous être capable avec les définitions antérieures de déterminer si une pièce est superbe ??

Avez-vous les connaissances pour déterminer si une pièce a été nettoyée, si la chevelure a été retouchée, si une strie n’a pas été effacée ???

Croyez-vous que tous les vendeurs possèdent ces connaissances ?

Conclusion : Maintenant que vous avez toutes ces informations, pensez-vous objectivement qu’acheter une pièce non gradée ou gradée est équivalent en termes de garantie ?

Considérations personnelles sur le grading

La frappe au balancier des monnaies royales commence sous Louis XIII en 1642, avec des techniques beaucoup moins adaptées et performantes, propre de l’époque. Les pièces " ajustées " sont très courantes, l’utilisation de coins usés est " normale ", les reformations successives sous les différents règnes font que les monnaies royales sont " difficiles " à évaluer en termes d’usure et de qualité. Qu’elle est la probabilité pour qu’une pièce qui a 370 ans se retrouve dans le même état que lorsqu’elle est sortie de l’atelier de frappe, c’est-à-dire qu’elle soit MS65 ??? De toute la population de monnaies royales en existence aujourd’hui, la probabilité est de 1/10.000 et la population totale de pièces royales dont le grading est comprise entre MS61 et MS65 est inférieur à 150 pièces. Il ne faut pas oublier que les pièces nettoyées ne sont pas gradées, ce qui est très pénalisant pour les monnaies royales car c’est très courant.

A notre avis, le système actuel de grading n’est pas complètement adapté aux monnaies royales et d’autres critères devraient être pris en compte.

Pour les monnaies très anciennes, NGC ne prend en compte que deux critères, la frappe et la surface de la monnaie dans une échelle de 0 à 5 pour chaque critère.

En effet, comment grader une pièce qui a deux milles ans avec les mêmes critères d’une pièce qui a cent ans, ce n’est pas possible !!

Selon notre expérience personnelle, ce système d’évaluation est très intéressant et est adaptée aux monnaies frappées à partir de 1800, ce qui est logique car le grading a été développé et introduit aux Etats Unis pour les monnaies américaines dont les frappes commencent vers 1800. A cette époque, les techniques de fabrication des monnaies étaient performantes et les monnaies frappées étaient de très belle qualité ; cela était valable en Allemagne, en Angleterre, en France….

En fait, c’est très difficile pour un collectionneur de déterminer avec une certaine précision l’état de conservation d’une monnaie, raison pour laquelle nous préférons faire appel à des experts en grading qui ont beaucoup plus de compétence et d’objectivité, cependant, il faut bien faire remarquer que ce le système n’est pas parfait à 100%, mais en attendant c’est le meilleur !

Avantages qu’offrent les monnaies gradées :

  • C’est une protection contre les pièces fausses et les altérations.
  • C’est une évaluation objective de la qualité de la monnaie qui est indépendante du vendeur.
  • Cette même évaluation est valable et est reconnue mondialement.
  • Dans de très nombreux catalogues de cotation les prix des monnaies correspondent à des monnaies gradées.
  • La protection physique apportée par le support plastique (appelée également sous coque ou slab).
  • En cas de décès, les héritiers sans connaissances particulières, peuvent " estimer " la collection beaucoup plus facilement.
  • Faciliter l’opération de vente, surtout à l’internationale.

Désavantages qu’offrent les monnaies gradées :

  • Les stries d’ajustage, les frappes moles ou absentes ne sont pas prises en compte lors du grading (ce qui à mon avis est une erreur), il faut donc en conséquence bien regarder ce que l’on achète, gradé ou pas !!
  • Les coups sur les côtés ne sont pas visibles (personnellement cela ne me dérange pas jusqu’à un certain point).
  • Le grading n’est pas une science exacte et on ne peut pas affirmer que c’est fiable à 100%, car ça ne l’est pas.
  • Il faut " accepter " qu’une pièce gradée par exemple MS62 est en réalité MS61 ou MS63.
  • Parfois, on ne comprend pas le grade assigné à une pièce, soit trop élevé ou trop bas.
  • Une pièce nettoyée n’est pas gradée, ce qui est très pénalisant pour les monnaies anciennes, royales et autres. A mon avis c’est illogique et cela devrait tout simplement être indiqué sur le boitier avec l’évaluation correspondante en tenant compte de cet état.

Le fait de grader vos pièces est un choix personnel, nous le faisons systématiquement pour les monnaies postérieures à 1800 et nous préférons également acheter des pièces gradées.

Pour faire grader vos monnaies par NGC ou PCGS, vous pouvez prendre contact avec nous.

 MONNAIES FRANCAISES

France

00 -33-(0)6.52.95.61.96

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.